Volumes et prix à fin octobre 2013

publié le 20/12/2013

Evolutions modérées des prix comme des ventes

● Nombre de ventes de logements anciens

34.070 logements anciens ont été vendus d’août à octobre 2013, en hausse de 11% par rapport à la même période en 2012.

La timide amélioration observée depuis la fin du printemps s’est donc prolongée et le déficit d’activité de ce début d’année semble se combler progressivement. Au final, les volumes de ventes 2012 et 2013 pourraient être assez proches, même si ces deux années présentent des profils très différents.

Ce léger mieux est assez généralisé. D’août à octobre 2013 et dans l’ancien, les ventes d’appartements ont gagné 11% de ventes supplémentaires par rapport à la même période en 2012, celles de maisons 12%. Tous les départements voient leur activité s’étoffer avec une hausse de leurs ventes qui varie entre 18% pour les Yvelines et 4% pour la Seine-Saint-Denis.

Pour autant, l’activité n’a pas retrouvé de véritable dynamisme. Ainsi, et malgré la progression déjà décrite, les ventes d’août à octobre 2013 reculent de 4% par rapport à août-octobre 2011 et de 16% par rapport à la même période observée en période de marché dynamique.

● Prix de vente des logements anciens

Dans la continuité de ce que nous observons depuis plus de deux ans, les prix oscillent toujours dans un couloir étroit, résistant à la baisse malgré un nombre de ventes faible.

La dernière période étudiée n’échappe pas à la tendance : les variations trimestrielles demeurent très limitées et il faut observer les évolutions sur un an pour voir se dessiner une modeste tendance baissière. 

En un an, le prix des logements anciens a baissé de 1,3% en Ile-de-France, avec un recul légèrement plus fort pour les appartements (-1,5%) que pour les maisons (-0,8%).

En 3 mois (de juillet* à octobre* 2013), les prix ont stagné, avec une très légère érosion de 0,3% pour les appartements anciens en Ile-de-France, et des évolutions à peine positives ou à peine négatives dans tous les départements. La prise en compte de la saisonnalité confirme l’orientation très légèrement baissière (-0,6% en données corrigées des variations saisonnières).

Les maisons enregistrent une petite augmentation de leur prix unitaire de 0,5% en 3 mois avec des variations un peu plus marquées à l’ouest (+1,3% dans les Hauts-de-Seine et +1,1% dans les Yvelines).

Dans Paris, le prix au m² des appartements anciens s’établit à 8.240 € à fin octobre* (-0,4% sur 3 mois). Il a baissé de 1,6% en un an.

Les indicateurs avancés sur les avant-contrats anticipent la poursuite de la stagnation des valeurs dans les prochains mois, que ce soit pour les appartements dans Paris et les Hauts-de-Seine ou pour les maisons en Grande Couronne.  

* Le nombre de ventes et les indices de prix sont calculés sur 3 mois : « octobre* » correspond à la période allant de août à octobre, « juillet* » à celle allant de mai à juillet.

publié le 20/12/2013
Voir aussi
Immobilier francilien : évolutions modérées des prix et des ventes à fin octobre
publié le20/12/2013
A télécharger
Téléchargez le communiqué de presse (indices à fin octobre 2013)