Volumes et prix à fin avril 2014

publié le 26/06/2014

Davantage de ventes et des prix qui évoluent peu

● Nombre de ventes de logements anciens

L’activité immobilière demeure un peu plus soutenue fin avril* 2014 que l’an dernier à la même période. 31 570 ventes de logements anciens ont été conclues en Ile-de-France de février à avril 2014, soit 10% de plus que de février à avril 2013.

Ce résultat globalement positif fait la somme d’une évolution heurtée et incertaine. Les ventes dans l’ancien ont été plus nombreuses en février 2014 qu’en février 2013, cette accélération étant sans doute provoquée par la réforme des droits d’enregistrement. Les résultats des mois de mars et avril 2014 sont en léger recul par rapport aux mêmes mois de l’année 2013.

Le marché évolue donc toujours sans réelle orientation marquée, avec des variations d’un mois sur l’autre.

Pendant la période observée, le volume des ventes dans l’ancien n’est inférieur que de 4% par rapport à la période  février-avril des 10 dernières années (2004-2013) où l’on enregistrait 32 900 ventes en moyenne. Il est inférieur de 15% par rapport à la moyenne observée en période de haute activité du marché.

L’amélioration de l’activité s’opère à des rythmes similaires pour les appartements (+9%) et pour les maisons (+11%). Chacun des départements de l’Ile-de-France voit son volume de ventes se redresser quand on compare février- avril 2014 à février-avril 2013. Dans Paris, la progression atteint 15% mais le volume reste faible et les ventes concernent surtout les petites surfaces.

● Prix de vente des logements anciens

La tendance très légèrement baissière des prix se prolonge, sans s’accentuer ou s’infléchir. En un an, les prix des logements anciens ont diminué de 1,6% en Ile-de-France.

Le prix des appartements anciens a reculé de 1,2% en Ile-de-France d’avril* 2013 à avril* 2014. Les prix ont baissé de 1,8% à Paris et 1,9% en Grande Couronne. Les Yvelines affichent la plus forte baisse (-2,2%) pendant la période. En revanche, en Petite Couronne, les prix des appartements ont retrouvé - voire même très légèrement dépassé - le niveau atteint en avril* 2013 (+0,2% dans le Val-de-Marne et +0,4% en Seine-Saint-Denis).

Le prix des maisons anciennes continue de baisser un peu plus sensiblement que celui des appartements. Le repli, de 2,4% en un an en IIe-de-France, atteint 3% dans le Val-d’Oise et 3,2% dans les Hauts-de-Seine.

En 3 mois, de janvier* à avril* 2014, les prix des logements anciens ont globalement stagné en Ile-de-France, les évolutions étant négligeables même en prenant en compte les variations saisonnières.
 
Dans Paris, le prix au m² des appartements anciens s’établit à 8 130 € à fin avril* 2014 (-0,5% en 3 mois, avec ou sans correction de la saisonnalité).

Les indicateurs avancés sur les avant-contrats de ventes disponibles pour les appartements à Paris et dans les Haut-de-Seine ainsi que pour les maisons en Grande Couronne confirment que l’évolution des prix constatée ces derniers mois ne devrait guère évoluer dans les prochaines semaines.

 * Le nombre de ventes et les indices de prix sont calculés sur 3 mois : « avril* » correspond à la période allant de février à avril, «janvier* » à celle allant de novembre à janvier.
 

publié le 26/06/2014
Voir aussi
Marché immobilier francilien fin avril 2014 : davantage de ventes et des prix qui évoluent peu
publié le27/06/2014
A télécharger
Téléchargez le communiqué de presse (indices à fin avril 2014)