Volumes et prix à fin janvier 2017

publié le 30/03/2017

De novembre 2016 à janvier 2017, 40 680 logements anciens ont été vendus. Les ventes progressent de 17% par rapport à la même période l’an dernier et de 25% par rapport aux 32 600 transactions observées en moyenne depuis 10 ans sur cette période. Le nombre de ventes est  même supérieur de 12% par rapport à la période de haute activité 1999-2007.

Consultez la version interactive du communiqué de presse immobilier mensuel du 30 mars 2017

Le dynamisme de l’activité francilienne est donc une nouvelle fois confirmé, avec un mois de janvier 2017 très actif. Les premiers résultats de février prolongent cette tendance favorable et la poursuite de la hausse de l’activité. Tous les départements bénéficient de cette bonne tenue des ventes, la Capitale restant toujours un peu en retrait avec des volumes de transactions qui augmentent de 6% en un an. Cette progression parisienne est bien inférieure à l’accroissement du nombre de ventes dans les autres départements, en hausse de 16 à 27% pour les appartements et de 10 à 24% pour les maisons.

Peu d’évolutions des prix ces derniers mois

Les prix des logements anciens restent en hausse annuelle de 2,8% en Ile-de- France, avec des progressions plus fortes pour les appartements (+3,3%) que pour les maisons (+1,7%). Mais pendant les trois derniers mois, ils ont peu varié. Les prix sont en effet stables pour les appartements (-0,1%) et en légère hausse après correction de la variation saisonnière (+0,6%). Pour les maisons, d’octobre* 2016 à janvier* 2017, les prix ont reculé après la hausse du printemps et de l’été, comme c’est habituellement le cas, de 1,5%. Mais après la correction de la saisonnalité, ils se sont consolidés (+0,4%).

A Paris, le prix au m² des appartements anciens s’établit à 8 360 € en janvier* 2017 soit une hausse annuelle de 4,6%. D’après les données issues des avant-contrats, il devrait atteindre 8 570 € en mai* 2017 et dépasser le record historique d’août* 2012 (8 460 € le m²). La hausse annuelle atteindrait alors 5,7%.

Des évolutions de prix limitées pour les appartements hors Paris sont attendues dans les trois prochains mois (-0,2% en Petite Couronne, -0,4% en Grande Couronne et +0,9% en Ile-de-France). Compte tenu des hausses passées, en un an, de mai* 2016 à mai* 2017, les prix augmenteraient de 0,9% à 2,1% dans les différents départements de banlieue.

D’après les indicateurs avancés des notaires franciliens, les prix des maisons anciennes devraient augmenter davantage jusqu’en mai* 2017 (+1,2% en 3 mois sur l’ensemble de la Région). La variation annuelle serait alors de +3,9% (+3,1% en Petite Couronne, +4,2% en Grande Couronne).

* Les statistiques sont calculées sur les ventes observées sur 3 mois (janvier correspond à la période allant de novembre à janvier,...).

publié le 30/03/2017
A télécharger
Télécharger le communiqué de presse mensuel (PDF | 834 Ko)