Volumes et prix à fin novembre 2016

publié le 25/07/2017

Avec 43 600 ventes de logements anciens en Ile-de-France de septembre à novembre 2016, soit 7% de plus qu’à la même période en 2015, le niveau d’activité est élevé. Le nombre de transactions est supérieur de 25% à celui des dix dernières années (35 000 ventes en moyenne de septembre à novembre) et supérieur de 12% à la période de haute activité de 1999-2007.

Consultez la version interactive du communiqué de presse immobilier mensuel du 26 janvier 2017

L’activité atteint des niveaux historiquement élevés

Cette progression des ventes de logements est plus prononcée en Petite Couronne (+11%) qu’en Grande Couronne (+5%) ou qu’à Paris (+4%). Elle est plus marquée pour les appartements (+8%) que pour les maisons (+4%).

Le mois de novembre 2016 s’est avéré très actif en termes de ventes et d’après les indicateurs avancés des notaires franciliens, la tendance s’est poursuivie en décembre.

Grâce à une embellie des ventes de plus en plus marquée au fil des trimestres, 2016 se dresse comme une année particulièrement dynamique, avec un volume de ventes de logements anciens qui devrait dépasser d’environ 10% celui de l’année 2015.

Des prix tirés à la hausse par les volumes de ventes

Ce dynamisme du marché des logements engendre les mêmes effets que ceux déjà constatés les derniers mois avec des prix en hausse annuelle de 2,5% sur l’ensemble de la Région en novembre* 2016.

Cette progression des prix s’atténue à mesure que l’on s’éloigne de la Capitale : +3,9% à Paris, +2,5% en Petite Couronne et +1,3% en Grande Couronne. La hausse annuelle des prix franciliens concerne davantage les appartements (+2,9%) que les maisons (+1,7%).

D'août* à novembre* 2016, après correction des variations saisonnières, les prix des logements anciens n'ont augmenté que de 0,7% dans la Région. Le prix de vente des maisons a légèrement reculé sur cette période (-1,2% en 3 mois).

A Paris, le prix au m² des appartements anciens s’établit à 8 340 € en novembre* 2016 (+3,9% en un an). D’après les prix issus des avant-contrats, le prix au m² pourrait légèrement dépasser le record historique d’août 2012 (8 460 €) et atteindre 8 470 € en mars* 2017, en hausse de 5,7% sur un an. Hors de Paris, les prix des appartements devraient moins augmenter en un an, d’environ 1 à 4% selon les départements.

Le prix de vente des maisons en Ile-de-France devrait continuer à diminuer en décembre (hors correction saisonnière) avant de remonter sur les premiers mois de 2017. La variation annuelle serait alors en hausse de 3,1% en mars* 2017.

* Les statistiques sont calculées sur les ventes observées sur 3 mois (novembre correspond à la période allant de septembre à novembre,...).

publié le 25/07/2017
Voir aussi
Immobilier francilien : l’activité soutenue entraîne toujours les prix à la hausse
publié le01/02/2017
Où sont situés les biens immobiliers les moins chers à Paris ?
publié le01/02/2017
A télécharger
Télécharger le communiqué de presse mensuel (PDF | 1.18 Mo)