Volumes et prix à fin avril 2015

publié le 25/07/2017

Le marché immobilier francilien a été un peu plus dynamique ces derniers mois, surtout en Grande Couronne. La tendance à la baisse des prix de vente, qui se poursuit globalement au même rythme, pourrait ponctuellement et comme les autres années, s’interrompre dans les prochains mois en Ile-de-France sous l’effet de la saisonnalité des ventes.

Consultez la version interactive du communiqué de presse immobilier mensuel du 25 juin 2015

Petite embellie sur le nombre de ventes

Les frémissements observés par les acteurs du marché commencent à se concrétiser dans les chiffres. 32 650 logements anciens ont été vendus en Ile-de-France de février à avril 2015, soit une hausse de 6% par rapport à la même période il y a un an. L’activité a retrouvé un niveau identique à celui des dix dernières années (32 200 ventes en moyenne de février à avril sur cette période).

L’amélioration est plus visible en Grande Couronne dont les ventes augmentent de 10% lorsque l’on compare février-avril 2014 et la même période de 2015. La progression y est pratiquement identique pour les appartements (+11%) et pour les maisons (+9%). Les évolutions sont également positives pour ces deux segments de marché dans les Hauts-de-Seine et le Val-de-Marne. La Seine-Saint-Denis en revanche affiche des ventes en baisse pour les maisons comme les appartements.

Les ventes ont peu évolué à Paris (+3%) avec environ 7 000 appartements vendus. Le mois de mai 2015 s’inscrit dans la continuité, avec la poursuite d’une légère augmentation des ventes.

La légère baisse des prix pourrait s’interrompre ponctuellement dans les prochains mois

Les prix sont toujours en recul annuel de 2% en Ile-de-France, avec une diminution un peu plus sensible pour les appartements (2,5%) que pour les maisons (0,8%).

En 3 mois, les prix des logements anciens ont baissé de 0,2% et de 0,1%, après correction des variations saisonnières. A Paris, le prix au m² s’établit à 7 920 € en avril*, en baisse de 2,5% sur un an et de 0,1% en 3 mois.

D’après les indicateurs avancés, issus des avant-contrats de vente, le prix de vente pourrait se stabiliser dans la Capitale dans les prochains mois avant de progresser légèrement en juillet et août (7 990 €/m² attendus). Cette très légère accélération des prix tient notamment à la saisonnalité (les ménages souhaitent en effet pouvoir disposer de leur bien immobilier pour la période de rentrée scolaire). Cette situation est assez générale en Ile-de-France et plus visible pour les maisons. Elle n’est pas représentative d’une tendance à moyen terme.

* Les statistiques sont calculées sur les ventes observées sur 3 mois : avril correspond à la période allant de février à avril.

publié le 25/07/2017
Voir aussi
Immobilier francilien à fin avril 2015 : l’érosion des prix se poursuit dans un marché un peu plus actif
publié le25/06/2015
Immobilier à Paris : la place des acquéreurs étrangers sur le marché, mythe ou réalité ?
publié le25/06/2015
A télécharger
Téléchargez le communiqué de presse (indices à fin avril 2015)