Volumes et prix à fin mai 2014

publié le 31/07/2014

Poursuite de la baisse des prix en Ile-de-France, et volumes de ventes stables

 ● Nombre de ventes de logements anciens

Sur l’ensemble de la Région francilienne, 29 440 logements anciens ont été vendus de mars à mai 2014, soit 1% de moins par rapport à mars-mai 2013 (-1% sur un an pour les appartements, ventes étales pour les maisons).

Le volume de ventes est donc stable par rapport à la même période il y a un an, le rebond d’activité observé en février 2014 intervenu avant la hausse des droits d’enregistrement n’étant plus comptabilisé dans la période observée.

Cette stabilité masque de nettes disparités entre les départements franciliens. Dans les Hauts-de-Seine et la Seine-et-Marne, les ventes ont reculé respectivement de 17% et 12% en un an. En revanche, dans le Val-d’Oise, elles ont augmenté de 18% en un an et le volume de ventes de mars à mai 2014 est assez proche du volume moyen des 10 dernières années.

En Ile-de-France, les ventes de logements anciens sont inférieures de 12% à la moyenne des transactions de mars à mai des 10 dernières années et de 22% si l’on compare à la moyenne observée en période de haute activité du marché.

Au total sur la Région, le nombre de ventes de logements anciens cumulées sur les 5 premiers mois de l’année 2014 est supérieur de 5% aux ventes enregistrées de janvier à mai 2013.

● Prix de vente des logements anciens

Sur un an, la baisse des prix des logements anciens s’accentue légèrement pour atteindre 2,1% en Ile-de-France. En 2 ans ½, les prix des logements anciens ont baissé de près de 5%.

Sur l’ensemble de la Région Ile-de-France, l’érosion des prix est plus sensible pour les maisons (-3,7% de mai* 2013 à mai* 2014) que pour les appartements (-1,3% en un an). La variation du prix des maisons oscille entre -2,5% en Seine-Saint-Denis et -5% dans les Hauts-de-Seine, marché très restreint en volume.

Pour les appartements, le recul est plus marqué en Grande Couronne (-2,7% en un an et des variations allant jusqu’à -3,6% en Seine-et-Marne) qu’à Paris (-1,2%) et en Petite Couronne (-0,8%).

Sur 3 mois, de février* à mai* 2014, le prix des logements anciens en Ile-de-France a baissé de 0,8%. Cette baisse touche davantage le marché des maisons (-1,6%) que celui des appartements (-0,3%).

Dans Paris, le prix au m² des appartements anciens s’établit sans changement depuis le dernier prix communiqué à 8 130 € à fin mai* 2014 (en baisse de 0,2% en 3 mois et de 1,2% en un an).

Les indicateurs avancés des Notaires de Paris–Ile-de-France sur les avant-contrats de ventes prévoient pour les prochains mois une légère baisse des prix à Paris. En revanche, une légère hausse des prix devrait être enregistrée dans les mois qui viennent pour les appartements dans les Hauts-de-Seine et les maisons en Grande Couronne.

 * Le nombre de ventes et les indices de prix sont calculés sur 3 mois : « mai* » correspond à la période allant de mars à mai, «février* » à celle allant de décembre à février.
 

publié le 31/07/2014
Voir aussi
Immobilier à fin mai 2014 : poursuite de la baisse des prix et ventes stables
publié le31/07/2014
A télécharger
Téléchargez le communiqué de presse (indices à fin mai 2014)