Volumes et prix à fin août 2013

publié le 29/10/2013

Un léger redressement des ventes, et des prix qui résistent

● Nombre de ventes de logements anciens

36.290 logements anciens ont été vendus de juin à août 2013 en Ile-de-France, soit une hausse de 6% par rapport à juin-août 2012 (34.330 ventes).

Comme les mois précédents, cette légère hausse bénéfice au marché des appartements (+6%) comme à celui des maisons (+6%). De la même façon, les volumes de ventes se sont consolidés sur tous les départements de l’Ile-de-France. 

Il semble donc se confirmer qu’un point bas a été franchi au 1er trimestre 2013 et que depuis les volumes de ventes tendent à se redresser par rapport à l’année précédente.

Mais la comparaison par rapport à d’autres périodes moins récentes nuance sensiblement l’amélioration et montre bien que le nombre de ventes de logements reste encore faible. Ainsi, les ventes de juin à août 2013 demeurent  inférieures de 16% au nombre de transactions observées de juin à août 2011 et inférieures de 24% au nombre moyen de ventes observé de juin à août de 1999 à 2007.

● Prix de vente des logements anciens

Dans la continuité de ce que nous observons depuis 2 ans, l’évolution des prix se caractérise par une stabilité que, dans la période actuelle, on pourrait appeler de la résistance.

En un an, les prix des logements anciens ont baissé de 1,2% sur l’ensemble de la région. Cette diminution s’observe tant pour les appartements (-1,2%) que pour les maisons (-1,1%). La réduction annuelle des prix atteint au maximum 2% à Paris et n’est à l’opposé que de 0,4% dans le Val-d’Oise.

Toutefois, en 3 mois (de mai* à août* 2013), les prix des logements anciens ont augmenté de 1,2% en Ile-de-France (+1,9% pour les maisons contre +0,8% pour les appartements). A Paris, le prix des appartements anciens connait une très légère progression en 3 mois (+0,8% de mai* à août*) et atteint 8.290 € /m² à fin août* 2013.

Ces augmentations doivent beaucoup à la saisonnalité, traditionnellement forte pendant l’été alors que les ménages se hâtent de concrétiser leur acquisition avant la rentrée des classes. Si l’on prend en compte la variation saisonnière, la tendance annuelle est confirmée. Ainsi, le prix des maisons anciennes a peu évolué sur l’ensemble de la région francilienne (-0,5% en 3 mois). De la même façon, le prix au m² des appartements après correction de la saisonnalité recule de 0,4%.

Les indicateurs avancés des Notaires de Paris – Ile-de-France sur les prix issus des avant-contrats prévoient une baisse modérée des prix de vente dans Paris jusqu’à la fin de l’année 2013.

Toujours d’après ces indicateurs avancés, le prix de vente des maisons anciennes en Grande Couronne devrait également s’éroder jusqu’à fin décembre 2013, tandis que le prix au m² des appartements anciens dans les Hauts-de-Seine resterait stable.

 * Le nombre de ventes et les indices de prix sont calculés sur 3 mois : « août* » correspond à la période allant de juin à août, « mai* » à celle allant de mars à mai.
 

publié le 29/10/2013
Voir aussi
Immobilier en Ile-de-France : léger redressement des ventes et prix qui résistent
publié le29/10/2013
A télécharger
Téléchargez le communiqué de presse (indices à fin août 2013)