Immobilier francilien : des prix toujours en hausse et un nombre de ventes record

publié le 24/07/2017
Selon les dernières données immobilières des Notaires de Paris – Ile-de-France, le marché immobilier dans la Région est marqué au 1er semestre 2017 par un volume de ventes record, et par des prix des logements qui continuent à augmenter dans toute la Région, particulièrement à Paris.

Les prix des logements en Ile-de-France sont-ils toujours en hausse ?

Vers une accalmie des prix à la fin de l’été 2017 ?
 
Dans la lignée des deux mois précédents, à fin mai 2017, la hausse annuelle du prix des logements anciens est de 3,6% en Ile-de-France. Les progressions restent plus fortes pour les appartements (+4,1% , à 5.510 euros/m²), tirées par les prix dans Paris, que pour les maisons (+2,5%, à 294.600 euros).
 
Ainsi, fin mai 2017, le prix d’un appartement est de 4.370 euros/m² en Petite Couronne et de 2.920 euros/m² en Grande Couronne. Une maison coûte 343.800 euros en Petite Couronne et 273.800 euros en Grande Couronne.
 
Hors de la Capitale, la hausse annuelle des prix des logements anciens devrait continuer à être modérée : elle se limiterait à 2% en Petite Couronne et 1,1% en Grande Couronne, et serait encore plus limitée, pour les maisons (+0,9%) que pour les appartements (+2,1%).

Comment évoluent les prix des appartements à Paris ?

La progression des prix franciliens est toujours fortement tirée par les prix enregistrés dans la Capitale, où la hausse annuelle atteint 5,9%.
 
A Paris, le prix au m² des appartements anciens atteint un nouveau record à 8.580 € en mai 2017.
 
Après deux nouveaux mois de nette hausse dans la Capitale, le prix au m² des appartements devrait se stabiliser autour de 8.900 € en septembre 2017.
 
La progression annuelle serait alors encore plus élevée, de l’ordre de 7,5%.

Nombre de ventes : une activité exceptionnelle au printemps 2017 ?

De mars à mai 2017, un nouveau record d’activité a été atteint en Ile-de-France, pour la période observée sur les 20 dernières années, avec 46.250 logements anciens vendus dans la Région.
 
La progression des ventes de logements anciens atteint 32% par rapport à mars-mai 2016, 45% par rapport aux 10 dernières années et surtout 23% par rapport à la moyenne de la période 1999-2007 où l’activité s’était longuement maintenue à très haut niveau.
 
Ce dynamisme est constaté dans tous les départements d’Ile-de-France.
 
Il bénéficie autant aux appartements (+31% en un an) qu’aux maisons (+32%).
 
Une succession de mois très actifs depuis mi-2016 conduit à une activité record sur 12 mois, avec près de 174.000 ventes de logements anciens de juin 2016 à mai 2017.
 
L’activité de juin et juillet, mois les plus actifs habituellement, sera décisive pour envisager « une année 2017 record ».
 
D’après les 1ers résultats des Notaires Franciliens, le haut niveau des volumes de ventes s’est prolongé en juin 2017.
 
publié le 24/07/2017
Voir aussi
Volumes et prix à fin mai 2017
publié le24/07/2017
Immobilier francilien : 56 m² de surface médiane pour les appartements, 102 m² pour les maisons
publié le25/07/2017